Index de l'article

 

Un peu d'histoire ...

 

 

 

   L’Atrapuncture est une méthode ancestrale de 4200 ans environ, née d’une petite communauté Chinoise, située au nord-ouest de la Chine dans la « Vallée du T’chan-chaï » appelée plus communément « la vallée des combattants » car ce peuple, réputé pour être de très bons guerriers avec des techniques de combat dés plus efficaces, était souvent sollicité par les villages voisins pour leur venir en aide lorsque ceux-ci étaient attaqués.

 

 

 

   Les guerriers ne revenaient certes pas tous en bon état, il fallait donc trouver des moyens pour les rétablir au plus vite ! Après une multitude d’expériences, faites notamment sur les prisonniers capturés au cours de leurs batailles, naquirent les prémices des « points du dragon » ou Atrapuncture (attraper le mal par des points).

 

 

 

   L’enseignement, bien gardé secret au sein de la communauté, se transmettait oralement de père en fils ; le dernier maître Tïao Tshin n’avait pas d’héritier direct et initia dans les années 1970 Bernard Delémont, son fils spirituel, qui devint le premier Maître européen en Atrapuncture, T’chan-chaï (Art Martial) et Tin-ghi (gymnastique lente, préventive).